Comment choisir votre imprimante thermiques de codes-barres ?

imprimante thermiques

Il existe deux types d’imprimantes: l’imprimante bureautique et l’imprimante code barres. La première sert à imprimer les pages A4 et la seconde, comme son nom l’indique, est utilisée pour imprimer les codes barres et textes. Comment bien choisir une imprimante thermique de codes-barres? En termes de qualité, il existe deux sortes d’imprimantes thermiques: par transfert et direct. La qualité est très importante.

L’impression par transfert thermique

L’imprimante étiquette thermique par transfert marche à partir de la chaleur. Cette qualité d’impression requiert l’utilisation de ruban et de papier vélin. Ce sont les films transfert thermique et l’étiquette qui sont les consommables utilisés pour ce type d’impression. Ils passent entre le support à imprimer et la tête thermique. La tête d’impression transfère l’encre du ruban sur le support. Ce dernier ne s’utilise qu’une seule fois puisque l’encre passe entièrement dessus. L’utilisation de ruban encreur rend l’usage de l’imprimante à transfert thermique plus complexe. Le chargement des consommables prend plus de temps parce qu’il y en a deux.

L’archivage, la durée de stockage et la traçabilité sont les options spécifiques de l’impression par transfert thermique. La vitesse et la qualité d’impression sont très élevées. Un autre avantage est la durabilité de l’étiquette dans le temps. Elle dure des années contrairement à l’autre qualité d’impression. En effet, l’étiquette résiste aux solvants, à l’abrasion et à la température. La tête d’impression a également une durée de vie plus longue. L’imprimante étiquette thermique par transfert est donc intéressante et pratique.

L’impression thermique directe

L’autre type d’imprimante étiquette thermique utilise une imprimante directe. Il n’utilise qu’un seul type de support. Il s’agit de l’étiquette qui devient noire grâce à la chaleur. La tête d’impression chauffe le support parce qu’elle est dotée de points chauffants. L’impression directe est facile à réaliser puisqu’il n’y a qu’un seul consommable utilisé. Du point de vue de la mécanique, l’imprimante thermique directe n’est donc pas aussi complexe que l’imprimante thermique par transfert. Vous n’avez aucun risque de rencontrer des soucis comme le plissage du ruban, les problèmes de réglage d’embrayage sur les axes pour le film et de détection de ruban.

Cependant, la durée de vie de la tête d’impression est aussi basse que celle de l’imprimante. Comparée à l’imprimante par transfert, l’imprimante directe est beaucoup moins résistante. Elle ne supporte pas les frottements et la chaleur. Les codes-barres deviennent illisibles avec le temps. L’étiquette ne dure pas plus de six mois. Il est alors recommandé de l’utiliser à courte utilisation: transport de colis, messagerie, agroalimentaire, etc.

D’autres critères non négligeables

La qualité est l’élément le plus important dans le choix d’une imprimante étiquette thermique. Le volume d’impression par jour n’est pas à négliger. Ce détail est indispensable pour bien choisir l’imprimante, la taille de bobine, la dimension d’étiquettes et la longueur de ruban. Vous pouvez utiliser une imprimante de bureau simple si le nombre d’impressions journalières n’est pas considérable. Par contre, une imprimante industrielle est obligatoire si le nombre d’impressions journalières est conséquent.

La vitesse d’impression est un autre élément indispensable parce qu’elle détermine le type d’encre et la qualité de support nécessaire. Plus la vitesse est élevée, plus ces deux accessoires doivent être haut de gamme pour assurer la qualité de l’impression.

La résolution est un autre point à soulever. La plus courante est la résolution 203 dpi, soit huit points par millimètre. Il y a d’autres résolutions: 600 dpi ou 24 points par millimètre, 300 dpi ou 12 points par millimètre. La qualité de l’impression augmente avec l’augmentation de la résolution.

Il est recommandé de choisir le consommable avec soin. Tout réside sur sa qualité, c’est-à-dire la matière de fabrication: polyester, polypropylène, couché, vélin standard, etc.

Pourquoi acheter une imprimante 3D ?
5 façons d’avoir un impact avec l’impression d’enveloppes